Daniel Ottevaere masterclass 2017 fr

Masterclasse de chant « TRIOMPHE DE L’ART » du 23 au 28 octobre 2017

La masterclasse est donnée par le talentueux professeur de chant Daniel Ottevaere (Belgique)

daniel-ottevaere_2017

Lieu de la masterclasse: Atelier Marcel Hastir, Rue du Commerce 51, 1000 Bruxelles, Belgique.
Dates: 23-28 octobre 2016

Information sur la participation dans la masterclasse par téléphones +32479136554, +32488819135 ou par email info@triomphedelart.org

Nous sommes très honorés de présenter Maestro Daniel Ottevaere

Daniel Ottevaere étudie à Bruxelles (1er Prix à 19 ans dans la classe de Jules Bastin au Conservatoire Royal de Musique), à Vienne (auprès de Hans Hotter). Il s’installe ensuite en France et étudie quatre ans à l’Ecole de l’Opéra de Paris. Sa rencontre avec José Van Dam (son maître actuel), il y a juste quelques années, s’avère d’une importance décisive quant à son accomplissement vocal et artistique.
Il chante à l’Opéra de Paris ; à l’Opéra de Marseille ; à l’Opéra de Nancy ; à l’Opéra de Bordeaux ; au Capitole de Toulouse ; à l’Opéra de Montpellier ; à l’Opéra de Metz ; à l’Opéra d’Avignon ; à l’Opéra de Nantes ; Lausanne ; au Théâtre Reggio de Turin ; au San Carlos de Lisbonne ; au Seoul Art Center ; au Teatro Colón de Buenos-Aires ; à l’Opéra des Flandres ; à Ludwigshafen am Rhein ; à l’Opéra de Monte-Carlo.
Parallèlement à ses activités de chanteur, Daniel Ottevaere a signé quatre mises en scènes (et adaptations) : Offenbach sur Canapé (2001) et Cabaret Chauve-Souris (2007), deux productions de la compagnie la Clef des Chants ; la Cantate du Café de J.S. Bach pour les Rencontres Musicales Internationales d’Enghien (Belgique, 2008) ; et Bastien et Bastienne de W.A. Mozart pour le Phénix (scène nationale de Valenciennes, 2014).
Il participe à plusieurs enregistrements discographiques : la Jolie Fille de Perth, le Postillon de Longjumeau et la Muette de Portici (chez EMI), les Béatitudes, Guerre et Paix (chez Erato), Boulevard Solitude (chez Cascavelle) et le Roi Arthus (chez Koch).
Ces dernières saisons, on a pu l’entendre dans le rôle de Schlendrian de la Cantate du Café à Bruxelles ; en récital dans Diabolus in Musica à Paris et Nancy, dans le Winterreise, à Paris et au Festival des Nancyphonies ; en récital aux côtés de José Van Dam à la salle Flagey à Bruxelles ; dans un récital russe (Tchaïkovsky, Rachmaninov et Schostakovich) au Festival de Porrentruy en Suisse ; dans le rôle d’Alasdair (St-Kilda) au Festival d’Édimbourg ; en Monterone (Rigoletto) dans la production des Opéras en plein air, mis en scène par Francis Perrin ; avec l’orchestre de Bratislava au Festival des Nancyphonies dans des airs de Mozart et Haydn, dans le rôle d’Inigo Gomez (l’Heure Espagnole), à la salle Gaveau pour des scènes de la Schweigsame Frau de Richard Strauss (rôle de Morosus) avec l’orchestre romantique européen.
Tout récemment, il a donné, aux Nancyphonies ainsi qu’à Arsonic (Mons-Belgique), le récital « Drôles de gens que ces gens là », en compagnie du pianiste Jeff Cohen, et interprété au Musée des Beaux-arts de Valenciennes le rôle d’Uberto dans la Serva Padrona (Pergolesi).
Daniel Ottevaere enseigne le chant à l’Ecole Normale de Musique de Paris (Cortot) ainsi qu’au Conservatoire à rayonnement départemental de Valenciennes.

Les commentaires sont clos.